Le rachat de crédit sert à regrouper tous vos crédits en cours que se soit des prêts immobilier, des crédits à la consommation, en un seul prêt hypothécaire au taux et sur la durée d’un prêt immobilier. La période de remboursement peut s’étaler jusqu’à 30 ans.

Opter pour un rachat de crédits vous permet de faire baisser considérablement vos mensualités, de donner de l’air à votre budget et d’améliorer votre pouvoir d’achat.

Les personnes concernées par le rachat de crédit

Le rachat de crédit concerne toutes les catégories socioprofessionnelles, les salariés, retraités. Que vous soyez propriétaire ou locataire vous pouvez profiter d’un regroupement de crédit. Un refus bancaire sera une raison dans tous les cas tandis qu’une inscription au FICP ne s’adressera qu’aux non propriétaires.

Il n’est pas nécessaire de changer de banque pour faire une restructuration de crédits. Votre projet de restructuration sera pris en charge pour une «société spécialisée en Opération Bancaire» qui gère l’ensemble des étapes administratives auprès de différents organismes bancaires et en toute discrétion. Il est possible de trouver une telle société sur internet via un site de comparatif en rachat de crédit qui est très efficace.

Si vous avez déjà effectué un refinancement de prêt, vous pouvez en demander une seconde. Cependant, votre première restructuration de crédit ne doit pas avoir eut de retard paiement et il faut attendre au moins un an avant de faire une autre demande.

L’organisme qui va refinancer les crédits du locataire ou du propriétaire doit avoir assez de garantie et minimiser les risques. Un rachat de crédit est comme un accord de crédit. La banque ou l’organisme bancaire consulté va prendre en considération trois critères: la garantie, le risque et la marge bénéficiaire.

Pour ce qui est de la durée restante du prêt en cours, elle doit être supérieure à la durée écoulée pour couvrir les frais liés au rachat car passé cette période la différence totale des mensualités n’est plus suffisante pour couvrir les pénalités et les frais qui viennent avec, et si la différence entre le taux actuel et le taux du nouveau crédit est au minimum de 1,2 points.